Mais au fait, qui est Saint Nicolas ?

5 décembre 2020 par Patrick Carlot

Saint Nicolas est célébré le 6 décembre dans plusieurs régions françaises comme la Lorraine et l’Alsace et d’autres pays d’Europe comme l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas.

Saint Nicolas porte une mitre sur la tête, une crosse à la main et l’habit ecclésiastique sur le dos.

La légende de Saint Nicolas

légende de Saint Nicolas

 

Selon la légende, 3 petits enfants partis glaner aux champs se perdirent sur le chemin du retour. Ils aperçurent de la lumière sortir des fenêtres d’une maison. Ils se rapprochèrent et frappèrent à la porte. Un homme leur ouvrit la porte et leur promit l’hospitalité pour la nuit. Il s’agit en fait d’un boucher.
Sitôt entrés dans la maison, les 3 petits enfants furent tués par le boucher. Avec son grand couteau, il les découpa en petits morceaux avant de les mettre dans son saloir, pour en faire du petit salé.
Quelque temps plus tard, Saint Nicolas passa par là et frappa lui aussi à la porte du boucher. Celui-ci le laissa entrer puis l’invita à dîner. St Nicolas lui demanda du petit salé. Le boucher compris alors qu’il était démasqué, donc pris au piège, il décida de tout avouer. Saint Nicolas plaça 3 doigts au-dessus du saloir de petit salé. Et il ressuscita ainsi les 3 petits enfants.
Afin de punir le boucher, St Nicolas l’enchaîna à son âne. Il devint alors le Père Fouettard, un être mauvais et violent qui punit les enfants désobéissants. Il est habillé tout en noir avec une barbe noire, tout l’opposé de St Nicolas qui lui est vêtu de vêtements colorés et d’une barbe blanche qui lui donnent l’image d’une personne bienveillante.

 

La légende de Saint Nicolas (chantée par Henri Dès)

 

L’histoire de Saint Nicolas

Le personnage de Saint Nicolas provient de Nicolas de Myre appelé aussi Nicolas de Bari. Né à Patara au sud-ouest de l’actuelle Turquie (à l’époque Asie Mineure) entre 250 et 270 après JC, il fut le successeur de son oncle l’évêque de Myre.

De son vivant, Nicolas de Myre fut le protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles. Il fut bienveillant et généreux.

L’empereur Dioclétien régnant alors sur toute l’Asie Mineure poursuivit cruellement les chrétiens, entraînant ainsi l’emprisonnement de St Nicolas qui fut contraint de vivre, par la suite, un certain temps en exil. En 313, l’empereur Constantin rétablit la liberté religieuse, et St Nicolas put alors reprendre sa place d’évêque.

Saint Nicolas serait décédé un 6 décembre 343, victime de persécutions sous l’Empire Romain.

 

Saint Nicolas est le patron protecteur des enfants, en particulier s’ils ont été sages, mais aussi des marins, des prisonniers, des avocats, des kinésithérapeutes ou encore des hommes célibataires.